Système ResQCPR – Augmentation de la survie de 53%

Une étude clinique importante a montré une augmentation de 53% de la survie fonctionnelle à long terme après un arrêt cardiaque en comparant le système ResQCPR à la RCP manuelle conventionnelle (1).

Le système ResQCPR™ se compose de deux dispositifs : la valve d’impédance ResQPOD ITD 16 et le dispositif de RCP-CDA CardioPump ® , servant à effectuer la compression/décompression active (RCP-CDA). Utilisés ensemble pour optimiser la phase  de décompression pendant la RCP, ces dispositifs améliorent la perfusion vers le cerveau et les organes vitaux et augmentent la survie avec une fonction neurologique intacte (1-3).

Débit sanguin amélioré

Dans le cadre d’une étude préclinique, le système ResQCPR a permis d’obtenir une perfusion quasiment normale du cerveau pendant un arrêt cardiaque (4). Dans une étude clinique randomisée, cette association de dispositifs a permis d’obtenir une pression artérielle systolique et diastolique quasiment normale au cours d’un arrêt cardiaque (5).

Survie améliorée

Dans un essai multicentrique randomisé incluant plus de 1 600 patients, le système ResQCPR a augmenté de 53 % la survie  avec fonction neurologique intacte à long terme par rapport à la RCP manuelle conventionnelle seule (1).

 

Synergie exclusive des dispositifs – Le Système Resqcpr

CardioPUMP                                 ResQPOD ITD 16

                               

Découvrir notre système ResQCPR en cliquant ICI

Le ResQPOD ITD 16 et le dispositif de RCP-CDA CardioPump  agissent en synergie pour optimiser la phase de décompression pendant la RCP. Le ResQPOD est une valve d’impédance qui régule le débit d’air pendant la phase de réexpansion de la paroi thoracique de la RCP, afin d’accentuer le vide dans la poitrine du patient.
Cela augmente le retour de sang vers le cœur (précharge) et  réduit la pression intracrânienne (PIC) (3). Le dispositif CardioPump permet aux secouristes d’effectuer une RCP avec compression/décompression active (RCP-CDA) en utilisant jusqu’à 10 kg de force de soulèvement. La réexpansion active optimise davantage la pression négative pour accroître le débit sanguin.

 

La physiologie derrière la thérapie de régulation
de la pression intrathoracique (RPI)

La thérapie de régulation de la pression intrathoracique (RPI) implique d’accentuer la pression négative dans la poitrine pour améliorer la perfusion vers les organes vitaux quand celle-ci est compromise. Au cours de l’arrêt cardiaque, la thérapie RPI est assurée par la valve d’impédance ResQPOD et le dispositif de RCP-CDA CardioPump.

Ces dispositifs sont spécialement conçus pour exploiter la physiologie naturelle du corps afin d’assurer une RCP à perfusion élevée.

RCP conventionnelle – Débit sanguin limité

RCP avec le ResQPOD – Meilleure circulation sanguine

1. Aufderheide TP, et al.Lancet 2011;377(9762):301-311

2. Frascone RJ, et al.Resuscitation 2013;84:1214-1222

3. Metzger AK, et al. Crit Care Med. 2012;40(6):1851-1856

4. Voelckel WG, et al.Pediatr Res 2002;51 : 523-527

5. Plaisance P, et al. Circulation 2000;101:989-994

6. Pirrallo RG, et al.Resuscitation 2005;66:13-20

7. Calculated based upon survival benefit applied to existing national survival outcomes in Cardiac Arrest Regstry to enhance Survival (CARES)

8. Andreka P, et al. Curr Opin Crit Care 2006;12:198-203